Accueil/Barthélémy, l’enfant sans âge

Le livre

Barthélémy, l’enfant sans âge

La vie de Barthélémy n’est pas un roman, elle est à elle seule dix, cent, mille romans !!

Parce qu’en effet depuis les temps immémoriaux Barthélémy revient à la vie sitôt passé son dernier souffle, dans un corps de garçonnet, toujours le même. Et voilà bien le drame, le fardeau incessant de cet éternel enfant qui, d’une fois sur l’autre, garde la mémoire de ses apprentissages et des fracas du monde. Est-ce une réelle chance que de survivre à ceux que l’on aime, d’endurer mille morts et de renaître
encore. Le sel de l’existence n’est-il pas, finalement, d’être d’une époque et de la découvrir ensemble, aux côtés de ceux avec qui l’on pourra vieillir ? Sans avenir autre que celui de ne jamais en finir, Barthélémy n’en peut réellement plus de vivre et n’a qu’un seul but, mourir à tout prix.

L’éternité, quel enfer !

L’éditeur

Cornélius

2, rue Marc Sangnier - 33130 Bègles www.cornelius.fr

L’auteur

Simon Roussin

Né en 1987, Simon Roussin découvre la lecture avec Tintin et de vieux numéros de Spirou, l’aventure avec Ivanhoé et Moby Dick, et il grandit avec Steve McQueen, Jean-Paul Belmondo et Clint Eastwood. Très tôt, il décide qu’il racontera et dessinera des histoires. Ses premiers albums s’inscrivent dans des genres traditionnels : polar, fantastique ou western. Derrière le classicisme, l’intrigue est prétexte à expérimenter une forme de bande dessinée différente, libérée du gaufrier et des bulles, qui s’épanouit sur grand écran et en Technicolor. Les pages de Simon Roussin expriment une vraie jubilation, le plaisir enfantin d’imaginer des histoires et de donner vie à des personnages. Mais s’il transporte le lecteur au-delà de son quotidien banal et grisâtre, dans un univers coloré et romanesque, il le confronte aussi à la peur et à la mort. La fausse naïveté, le premier degré emprunté aux vieux comics, cachent une remise en cause des codes narratifs et de l’idée même de héros.

Catégorie Roman

Catégorie Bande dessinée