Accueil/Sanctuaires ardents

Le livre

Sanctuaires ardents

Willard Daniels emménage dans la maison familiale de Winsville, les Hauts, avec sa jeune épouse Vienna, new yorkaise d’une beauté rare. Cette année-là la glycine fleurira deux fois : est-ce un signe et de quoi ? Si à force de flatteries Willard s’attire les grâces de la bonne société de Winsville, Vienna fuit la mesquinerie de clocher et ne brille que par sa discrétion. Elle est cultivée, on la croit folle… C’est qu’afficher autant d’indépendance dans les campagnes de l’Amérique des années 1930 ne peut qu’engendrer une hostilité farouche ! Lorsqu’elle se retrouve seule avec ses deux jeunes enfants, abandonnée, les commérages redoublent. Elle reste.

L'extrait

Elle était socialiste ou peut-être communiste, Addison ne se rappelait pas lequel des deux, mais la différence importait aussi peu qu’une morsure de charançon, parce que ce n’étaient pas des étiquettes qu’on voulait se voir coller sur le dos. En plus elle aimait les Nègres et elle fumait des cigarettes. Voilà ce qui arrive, disait-on, quand on lit trop de livres : ça ramollit le cerveau, […] On racontait qu’elle possédait des milliers de livres.

L’éditeur

La table ronde

26, rue de Condé - 75006 Paris  www.editionslatableronde.fr

(c) Ulf Andersen

L’auteure

Katherine Mosby

Katherine Mosby est née à Cuba en 1957. Elle vit aujourd’hui à New-York où elle enseigne à l’université de Columbia et collabore également au New Yorker et à Vogue. Poète et romancière, elle a publié à ce jour trois romans dont deux sont traduits en France. Sanctuaires ardents est son premier livre.

Bibliographie (à la date de la sélection du titre)

  • Sous le charme de Lillian Dawes, la Table ronde, 2009

Catégorie Roman

Catégorie Bande dessinée