Accueil/Terre des affranchis

Le livre

Terre des affranchis

Les Luca vivent en vase clos dans la forêt de Slobozia, un décor sombre et brumeux tel que dans les légendes les plus noires. Le père est alcoolique et violent, la mère autoritaire et castratrice. Fruste, massif, leur fils Victor n’en demeure pas moins un être de chair et de sang, sensible aux railleries dont il est l’objet. Pour échapper au joug insupportable d’un père trop brutal, il commet l’irréparable et découvre à cette occasion la complicité dont il jouit au sein de la forêt, au lieu-dit la Fosse aux Lions, un lac aux reflets inquiétants. Victor vient d’entrer dans un cycle de pulsions qui le mèneront à la réclusion sous son propre toit, à l’espoir d’une rédemption, aux geôles d’une dictature bien huilée. Autour de lui, s’agite un peuple perclus de croyances et de peurs, largement dépossédé de son libre-arbitre.
Terres des affranchis est un conte. Un conte terrible où se mêlent, en une lutte permanente entre le bien et le mal, religion et superstitions, nature obsédante et surnaturel, petite et grande Histoire. Il n’est pas dit que la morale soit sauve.

L'extrait

Le jour du meurtre d’Anita Vulpescu, Simion se reposait chez lui, accablé par la chaleur. Des cris montèrent de la rue jusqu’à son appartement. Sa femme regarda à la fenêtre et aperçut l’attroupement qui se formait devant la mairie. Des paysans gesticulaient, alors que d’autres semblaient se tenir la tête entre les mains. Elle alerta son mari qui, sans plus attendre, enfila une chemise et descendit à son bureau. Le groupe se dirigea vers le poste de police en vociférant :
- Brigadier, des enfants ont trouvé une femme morte dans la forêt !

L’éditeur

Gaïa

82, rue de la Paix - 40380 Montfort-en-Chalosse www.gaia-editions.com

L’auteure

Liliana Lazar

Liliana Lazar est née en 1972 dans la région de Moldavie. Elle écrit en français. Après une jeunesse passée dans la grande forêt de Slobozia où son père était garde forestier, elle entre à l’université Alexandru Ion Cuza de Iaşi où elle étudie la littérature française. Après la chute de Ceauşescu, elle quitte la Roumanie pour s’installer dans le sud de la France où elle réside aujourd’hui. C’est Slobozia qui servira de décor à son premier roman, marqué par la persistance des légendes populaires, le poids de la religion orthodoxe et la présence obsédante d’une nature toujours sauvage. Elle écrit en français.

Catégorie Roman

Catégorie Bande dessinée