Accueil/Plus haut que la mer

Le livre

Plus haut que la mer

Italie, fin des années 70. Luisa et Paolo ont déjà parcouru un long chemin lorsqu’ils embarquent sur la navette qui va les déposer, le temps d’une visite, sur une île peu accessible. Là se trouve une prison de haute sécurité pour détenus dangereux. Violent et impulsif, le mari de Luisa a commis deux crimes dont le dernier lui a valu d’être placé ici. Laissant la ferme et les cinq enfants qu’elle élève seule, elle vient le voir fidèlement où qu’il soit incarcéré, silencieuse et résignée. Mais aujourd’hui, Luisa va voir la mer pour la première fois. Le fils de Paolo est condamné politique, il a tué au nom de ses convictions, à plusieurs reprises. Ancien professeur de philosophie, Paolo est hanté par les crimes de son fils. À l’heure du retour le mistral se lève et la traversée ne peut avoir lieu. Confiés à la surveillance du gardien Pierfrancesco, Luisa et Paolo sont contraints de rester sur l’île jusqu’au lendemain. Le temps pour ces trois êtres secrets, marqués à jamais par des fautes qu’ils n’ont pas commises, de dénouer avec pudeur le fil de leur histoire.

L'extrait

Paolo se tourna vers la femme qui était assise à côté de lui.

Un fils. C’est moche.

C’est ce qu’elle lui avait dit. Et Paolo avait senti un souffle chaud se répandre entre ses côtes. Il n’aurait su expliquer pourquoi, ou peut-être que si. Au fil des ans, les gens lui avaient offert consolation, pitié, certains conseils – car il se trouve des gens pour donner des conseils même à un homme dont la femme s’était laissée mourir parce que son fils était un assassin. Mais personne jusqu’alors
ne lui avait donné l’impression d’être compris, avec autant de simplicité.

Oui, dit-il, c’est moche.”

L’éditeur

Gallimard

5 rue Gaston-Gallimard - 75328 Paris cedex 07 www.gallimard.fr

crédits Catherine Hélie

L’auteure

Francesca Melandri

Francesca Melandri est née à Rome en 1964. Elle commence sa carrière comme scénariste pour le cinéma puis pour la télévision italienne en participant à l’écriture de diverses séries. Elle est également documentariste. En 2010, son premier roman Eva dorme, la fait connaître sur la scène littéraire italienne. Deux ans plus tard, elle obtient le prix Rapallo-Carige ainsi que le prix Stresa avec Più alto del mare. Ses livres reçoivent en France un accueil très favorable

Bibliographie (à la date de la sélection du titre)

  • Plus haut que la mer (Più alto del mare), trad. de Danièle Valin, Gallimard, 2015
  • Eva dort (Eva dorme), trad. de Danièle Valin, Gallimard, 2012

Catégorie Roman

Catégorie Bande dessinée