Accueil/La mort d’Olga Maria

Le livre

La mort d’Olga Maria

Dans le San Salvador post guerre civile, Olga Maria est froidement assassinée chez elle, devant ses 2 enfants. Laura, sa meilleure amie, celle qui dit l’être en tout état de cause, raconte, dénonce, délire. Dans un seul souffle, elle déroule le fil complexe et décadent d’un pays marqué par la violence, les tromperies et la corruption. Un scénario dont elle fait partie intégrante, mondaine superficielle, hystérique, exaltée, et totalement habitée d’elle-même.

L'extrait

Ma belle, il faisait une de ces chaleurs dans cette église ! je ne sais pas ce qui leur a pris d’organiser des funérailles si tôt. On devrait climatiser les églises. Ne crois pas que ce soit la première fois que j’y pense : je t’assure que si les curés y mettaient l’air conditionné, on irait plus souvent à la messe. C’est ce que j’ai dit à ma mère et elle a fait une telle tête qu’on aurait dit que j’avais blasphémé.

L’éditeur

Les Allusifs

5211, rue de Bordeaux - H2H 2A6 Montréal - Québec (Canada) www.lesallusifs.com

L’auteur

Horacio Castellanos Moya

Horacio Castellanos Moya est né au Honduras en 1957. Il a été directeur du premier journal hebdomadaire d’après-guerre au Salvador (où il a passé la majeure partie de sa vie), coordinateur de l’information au journal Milenio Diaro au Mexique puis rédacteur de dossiers spéciaux au journal guatémaltèque El Periodico. Souvent contraint à l’exil politique, il réside actuellement à Francfort dans le cadre du programme “Réseau du refuge citoyen pour les écrivains”.

Bibliographie en français (à la date de la sélection du titre)

  • L’homme en arme, Les Allusifs, 2005
  • La mort d’Olga María, Les Allusifs, 2004
  • Le dégoût, Les Allusifs, 2003

Catégorie Roman

Catégorie Bande dessinée