Quand les jurés du Prix s’emparent de leurs lectures pour dénoncer la guerre…

Stop war, make la perruque !” Voilà le message d’un “collectif de lecteurs anonymes” du lycée Honoré Romane à Embrun.

Une photo inspirée de la bande dessinée Le Pas de la Manu de Baptiste Deyrail qui se déroule à l’ancienne manufacture d’armes de Saint-Étienne. Les ouvriers y utilisaient certains matériaux ou outils de travail pour fabriquer des objets du quotidien ou de véritables oeuvres d’art. C’est ce qu’on appelle le travail en perruque.

Une photo inspirée de la triste actualité qui touche l’Europe depuis quelques semaines…

Bravo au “collectif” pour ce beau et touchant #tutesvuquandtaslu 👏
(et bien joué pour le clin d’oeil au visuel du concours de nouvelles organisé par le Prix 😉)