Texte écrit par Maeline Tourtois-Shlick, jurée au lycée Val-de-Durance (Pertuis)

Le mercredi 24 novembre, nous avons rencontré les auteurs de 5 œuvres choisies pour le Prix littéraire des lycéens et apprentis de 2022.
Nous y sommes allés avec des représentants de la classe d’art et de la 2nd2. Il y avait aussi les représentants des classes des lycées participants également au Prix littéraire. Le Forum était à Aix à la Cité du livre où nous avons rencontré les auteurs suivants :

  • Lucie QUEMENER : auteure du livre « Baume du tigre »
  • Marion BRUNET : auteure du livre « Vanda »
  • Nicolas JUNCKER : auteur du livre « Seules à Berlin »
  • Laurine ROUX : auteure du livre « Sanctuaire »
  • Florence DUPRE LATOUR : auteur du livre « Pucelle »

Tout d’abord, les porte-paroles de chaque classe ont présenté chacun leur tour leur lycée, leur classe et les projets qu’ils avaient commencés pour le Prix PACA.
Avant que les caméras se mettent à nous filmer, ils ont passé au vidéo projecteur la présentation du Prix ainsi que plusieurs exemples de photos pour le concours #tutesvuquandtaslu et on a pu en voir de très beaux et très bien mis en scène.
Ensuite, les auteurs sont arrivés et l’organisateur les a présentés en nous expliquant leur parcours. Quand on a commencé à poser nos questions aux auteurs, plusieurs micros tournaient dans les gradins afin qu’on puisse tous poser nos questions et prendre des notes de ce qu’ils répondaient.
Quand on posait des questions qui pouvaient s’adresser à tous les auteurs, on pouvait constater que chacun d’entre eux avait des avis bien différents.
Par exemple pour Lucie QUEMENER le plus dur dans le métier d’auteur c’est de répondre à des questions devant plein de gens, et de réussir à garder la régularité dans son travail, tandis que pour Laurine ROUX, le plus difficile est de pas oublier ce qu’on attend de nous pendant l’écriture et maintenir la volonté d’écrire.
Dans les questions que nous avons posé spécifiquement à un auteur pour son livre, il y en avaient plusieurs que d’autres lycées ont posé qui étaient très intéressantes et auxquelles on n’avait pas pensé.
On a pu poser quasiment toutes les questions auxquelles nous avions réfléchis avec nos camarades en classe.
Nous sommes restés dans la salle avec les auteurs pendant plus de 2h pendant lesquelles ils ont : répondu à nos questions, expliqué le cheminement par lequel ils passaient pour écrire leur livre, les difficultés auxquelles ils avaient été confrontés, ce qu’ils avaient aimés faire ou, au contraire, ce qu’ils n’avaient pas aimé faire…

A la fin, il nous restait peu de temps avant d’aller manger alors je me suis enfin lancée pour poser ma question à Florence DUPRE LATOUR sur quelque chose qui m’avait beaucoup déplu dans sa BD, puis on est allé manger.
Quand on a fini, on est allé voir les auteurs pour avoir des autographes comme il y avait beaucoup de monde, j’ai pu en avoir seulement 2/5 mais j’étais contente. J’ai pu en avoir un de la part de Florence DUPRE LATOUR avec un dessin de tigre, et un de Laurine ROUX qui m’a même remercié d’avoir de l’intérêt pour l’ambiguïté. D’après elle, le fait de comprendre l’ambiguïté dans le monde montre qu’on a conscience et qu’on a compris toute la complexité du monde.
Même si j’ai trouvé agréable tous les auteurs, j’ai cependant plus apprécié la façon de penser et la manière d’expliquer les choses de Lucie QUEMENER et j’ai vraiment adoré sa BD, je l’ai trouvé vraiment géniale.

Je trouve que c’était vraiment une super journée, je suis contente d’y avoir participé et j’ai hâte de rencontrer le reste des auteurs.”