Texte écrit par Maëline, jurée au lycée Val-de-Durance (Pertuis)

Le jeudi 10 mars dans le cadre du prix PACA, nous avons eu la visite de Lucie QUEMENER, l’auteure du livre Baume du Tigre. Toujours par la faute du Covid, nous n’avons pas tous pu assister à cette rencontre dans la même salle. Par conséquent, certains élèves de la classe ont été contraints d’y participer par visioconférence dans une salle différente du lycée.

Lucie QUEMENER est une jeune femme de 23 ans qui a décidé de devenir auteure et dessinatrice de bande dessinée. Son premier ouvrage s’appelle Baume du tigre, il raconte une histoire de querelles dans une famille sur trois générations, toujours causées par la même personne.
Ce livre est dessiné en noir et blanc. Durant cette rencontre, Lucie QUEMENER a expliqué pourquoi elle a choisi de créer sa BD au crayon. Tout d’abord, elle nous a expliqué qu’elle adorait dessiner en mettant des couleurs, car c’est une technique d’art qu’elle apprécie. Cependant, pour cet album, elle a décidé de sortir de sa zone de confort et de voir de quoi elle était capable. Elle avait l’impression de cacher les erreurs qu’elle faisait sous des couleurs attrayantes pour que le lecteur ne les remarque pas et ne se soucie pas du dessin. Elle a donc décidé de créer une œuvre pour laquelle on remarquerait ses dessins et non les couleurs. De plus, pour la sortie d’un premier album, le fait de dessiner en couleur apporte un stress en plus pour le rendu du travail, parce que c’est plus long. Il y a aussi un aspect financier puisque les planches de dessins en couleurs coûtent plus cher que des planches en noir et blanc.
En revanche, elle a choisi pour son 2ème album, qui s’appelle Le Compagnon de route, de le réaliser en couleur.

Elle nous a beaucoup parlé de son travail, et elle nous a expliqué qu’être auteur avait des avantages, comme le fait de travailler de chez soi à son rythme, et des inconvénients : ils sont exposés à une limite de temps pour les rendus de leurs travaux, ainsi qu’à des comptes-rendus réguliers avec leur éditeur pour voir les avancées des travaux, pour pouvoir faire des commentaires dessus et éventuellement faire des propositions, des reproches sur d’éventuels défauts et donner son avis sur l’histoire, les graphismes et l’avancée de ces derniers.

Pour ce qui est de l’histoire, elle a du mal a choisir son personnage préféré puisqu’elle n’a pas assez de recul étant donné qu’elle les a créés de toutes pièces. Elle trouve donc plus difficile de trancher entre les caractères des différents personnages que l’on a inventés, que de choisir son personnage favori dans une série que l’on regarde.
Cependant, le personnage qu’elle a trouvé le plus intéressant à développer pour l’histoire est le personnage du grand-père. Elle trouvait passionnant de l’analyser et de le créer sous tous ses angles malgré le fait qu’il soit détestable et qu’il représente le cliché parfait du grand père sexiste, misogyne et qui refuse les choix personnels de ses proches.

Ensuite, son histoire est racontée sur trois générations car elle voulait montrer le fait que si la grand-mère et la mère n’avait pas réussi à échapper au mauvais caractère du grand-père, il fallait absolument que les sœurs puissent réussir là où les générations précédentes ont échoué. Elle voulait montrer par cette présentation qu’elle pouvait parfaitement réussir dans un domaine qu’elle aimait, même si ce dernier paraît ne pas être un vrai métier, à partir du moment où elle s’investissait à fond.

Pour conclure, cette rencontre avec Lucie QUEMENER m’a énormément plu car on se sentait assez proche d’elle quand elle nous donnait des explications, un peu comme si elle limitait la barrière et la frontière qui pourrait se créer entre nous. Personnellement, j’étais très à l’aise avec elle pour lui parler, pour lui poser des questions. Son attitude, sa façon de parler et l’aspect de sa personnalité qu’elle nous laissait voir m’ont beaucoup touchée. C’est peut-être à cause de son âge assez proche du nôtre qui fait que je me suis sentie à l’aise avec elle. Mais dans tous les cas, c’est une auteure qui développe très bien les réponses qu’elle fait à nos questions, en allant plus loin, et c’est grâce à ça qu’on voit qu’elle est passionnée même pendant les rencontres avec ses lecteurs.”