• La Femme au colt 45” : Par la singularité de l’écriture, cette aventure pourrait presque sembler légère. Mais c’est en fait dans un plus pur style théâtral que Marie REDONNET nous empoigne dans toute cette humanité. Le caractère, la force et la sensibilité de l’héroïne ne laissent pas indifférent.
  • Le Dernier amour d’Attila Kiss” : Si je savais parler d’amour comme Julia KERNINON j’écrirai une phrase coup de coeur. L’amour n’est vraiment pas une affaire de politique.Deux personnages que tout oppose et pourtant. Lecture délectable, instructive, passionnée et tellement poétique.

David